Concours pour l’agrandissement de l’école primaire des Perraires


Collombey-Muraz
2012

“On conçoit ce qu’il y a de difficile, peut-être même d’impossible, dans l’opération dont le but serait, dans une belle sculpture antique, assortir à une moitié d’un corps d’Apollon ou de Vénus, la moitié qui lui manquerait, soit par en haut soit par en bas. Mais on ne conçoit pas quel danger pourrait courir plus d’un édifice mutilé, si l’on complétait, par exemple son péristyle avec une ou plusieurs colonnes faites à l’instar de leur modèle, et dans la même matière et avec les mêmes mesures. Telle est, dans un grand nombre de cas, la nature de l’art de bâtir, que de semblables adjonctions peuvent se faire à un bâtiment demi-ruiné, sans occasionner à la partie conservée la moindre altération.“ (Quatremère de Quincy)
Le projet propose de reprendre autant le principe typologique que le système constructif dans un souci de conservation et de mise en valeur des qualités intrinsèques du bâtiment.


Les images >>>


photo existant 1